L'accès aux soins pour les plus démunis

Les médecins de Chinguetti Pakbeng

 

Ce n’est pas moins de 9 heures 30 de bateau en remontant le cours du Mékong qui seront nécessaires pour atteindre la petite ville de Pakbeng qui se situe au nord-ouest du Laos.  C’est dans cette petite bourgade comptant 30.000 habitants que nous avons rendez-vous pour rencontrer l’association « Les médecins de  Chinguetti et Pakbeng ».

Nous rencontrons une équipe de professionnels de santé motivés. Tout au long de l’année, médecins généralistes, obstétriciens, gynécologues, chirurgiens-dentistes, ophtalmologues, kinésithérapeutes et pharmaciens  se succéderont pour des périodes de 3 semaines. Cette période se justifie par le fait que ces praticiens, durant leur période de volontariat, ferment leur propre cabinet en France, et on donc un manque à gagner par rapport à leur propre activité. Il faut ajouter à cela que chacun finance son billet d’avion et les frais de repas engendrés sur place.  En ce qui concerne le logement, deux chambres simples situées à côté du dispensaire sont mises à leur disposition pour la durée du séjour. Un traducteur et une assistante lao, basés ici à l’année, les soutiennent dans leur activité quotidienne. Ces derniers sont rémunérés sous forme de prime selon le type et la fréquence des interventions.

Nous découvrons le dispensaire. A l’extérieur du bâtiment, une vingtaine de Laos attendent patiemment leur tour. A l’intérieur, un dentiste en mission en pleine activité, une sage-femme prenant ses marques pour son premier jour de volontariat ainsi que la présidente de l’association, elle aussi médecin,  qui gère tout ce petit monde tout en trouvant encore le temps de répondre à nos questions. Le matériel et les médicaments dont ils disposent sur place sont soigneusement triés et stockés selon les normes d’organisation d’une pharmacie européenne. Les prises en charges et les procédures de soins sont également basées sur ces standards, avec un questionnaire médical  et un  carnet  de  suivi  individuel  qui  est

remis aux patients  présentant des maladies chroniques. La différence de taille et qu’ici,  tous les soins et médicaments sont totalement gratuits pour les patients. Bref, une organisation impeccable orchestrée par une équipe soudée et volontaire.

 

L’association :

 

L’association est créée en 1999. Elle débute son activité en Mauritanie plus précisément à Chinguetti. A ce jour, la situation politique ne leur permet plus de s’y rendre, bien qu’ils continuent à y acheminer des médicaments et autres fournitures médicales.

 

L’ouverture du dispensaire de Pak Beng a lieu en novembre 2007. Leurs activités regroupent les soins au dispensaire ainsi que dans  les villages de montagne environnants (souvent plusieurs heures de marche sont nécessaire afin de les atteindre).

 

De novembre 2007 à décembre 2013, les chiffres sont plus que parlant : 76 missions médicales ont été réalisées et 30740 personnes ont été soignées. Une convention  est également signée avec les autorités sanitaires régionales de la Province d’Oudomxai et une collaboration mise en place avec l’hôpital de Pakbeng. Une année de leurs actions « santé au Laos »  représente : 30 missions médicalisées, 30 villages visités et 7500 patients soignés.

 

Leurs projets en cours et à venir :

 

  • Acheminement de médicaments en Mauritanie

  • Acheminement de médicaments au Laos

  • Santé au travail au Laos

  • La santé des enfants de 0 à 5 ans

  • Prévention et prise en charge du diabète

  • Formation de personnel soignant lao, transfert de compétences

  • « bien naître » au Nord-Ouest du Laos

  • Carences vitaminiques

  • Malformations maxillo faciales des enfants

  • Développer des échanges entre étudiants/médecins français au Laos

 

Tous les détails de leur activité sur leur site : http://medecinsdechinguettipakbeng.com